Mai 1998, création d’un site internet sur Patrice Loko.
Trois mois plus tard : ⭐

Mai 2018, le désormais site officiel de Patrice Loko fête ses vingt ans.
Trois mois plus tard : ⭐⭐
Une simple coïncidence, bien entendu…
Pour fêter ces deux évènements majeurs dans l’histoire du football tricolore, nous avons décidé d’organiser un concours pour gagner… un maillot de l’équipe de France, évidemment, issu directement des stocks de la  et dédicacé par Patrice Loko, lui-même ! Non, vous ne rêvez pas.
Ce concours s’est achevé au moment où nos Bleus faisaient les pitres sur la pelouse détrempée du stade Loujniki de Moscou. Depuis, les nombreux participants de cette 6e édition (depuis 2001) piaffent d’impatience de connaître les résultats. Ne les faisons plus attendre davantage.

 


LES REPONSES

 

1/ le 9 mai 1996, Patrice arbore une coupe de cheveux inhabituelle. Laquelle ?

Le 8 mai 1996, le Paris Saint-Germain bat le Rapid de Vienne et remporte la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe. Cette compétition a aujourd’hui disparue, au profit de la Ligue des pas forcément Champions, toute puissante, et de la Ligue Europa anémiée [fin du commentaire personnel du rédacteur. Ces propos n’engagent pas Patrice Loko].
Le maillot des Autrichiens étant vert et blanc, les joueurs de Luis Fernandez décident d’arborer le scalp de leurs adversaires du jour, passent chez le coiffeur avant de défiler sur les Champs et de rencontrer un célèbre mangeur de pommes.
Il s’agissait donc d’une teinte verte de fort bon aloi, comme aurait dit le regretté Maître Capelo (pas Fabio, lui, là). La preuve en images avec Mister President en personne, qui lui aussi craignait degun !

LoLo Fournier Trop Puissant !

 

2/ Quels sont les victimes françaises préférées de Patrice ?
Au cours de sa carrière professionnelle, Patrice a inscrit 7 buts contre Bordeaux, 7 contre Lille et également 7 contre Lyon. Il en a mis 6 à Metz, Nice et au PSG, 5 contre Toulouse, Bastia et l’ASSE. Passer cinq minutes sur les différents tableaux des pages CARRIERE aurait permis de franchir cet ecueil. Facile.

 

3/ Lors de sa première sélection officielle avec l’équipe de France A, Patrice entre en jeu et remplace :
Son acolyte du bataillon de Joinville Bixente Lizarazu dans un match contre Israël. Ce qui prouve qu’on ne boycottait pas encore les rencontres contre l’état Hebreu à cette époque. Une petite visite sur cette page donnait la réponse, et tout le monde n’a pas eu la présence d’esprit de le faire.

 

4/ À Athènes en mars 1997, Patrice qualifie le PSG pour les 1/2 finale de la C2 grâce à un hat-trick (triplé) face à l’A.E.K. Athènes. En quoi cette performance est-elle à marquée d’une pierre blanche ?
C’est la première fois qu’un joueur parisien réalise un triplé en coupe d’Europe, n’en déplaise à Zlatan Ibrahimovic. Oui, Zlatan, c’est difficile à imaginer, mais il y a eu quelque chose avant toi, au PSG !

 

5/ Carlos Bianchi, Patrice, Pascal Nouma, Christian Corrêa Dioniso, Zlatan Ibrahimovic, El Matador Cavani et Neymar Jr portent ou ontun jour porté la tunique parisienne dessinée par Daniel Hechter. Tous ont réalisé un quadruplé. Pourtant, un intrus s’est glissé dans la liste. Qui est le « petit malin » ?
Seul Pascal Nouma n’a pas réalisé son quadruplé avec le maillot parisien sur les épaules. DuckDuckGo ou Searx.me étaient vos amis pour répondre à cette question. Et, pour paraphraser Herbert Léonard, revoyons pour le plaiiiissiiiiiir l’exécution niçoise par le serial killer Patrice Loko. Âmes sensibles s’abstenir.

     

    6/ En janvier 1995, un journaliste sportif et grande voix de la radio fait de Patrice le joueur du mois. Il déclare « Jamais expulsé, rarement averti, c’est de surcroît un vrai gentleman des pelouses vertes. Ce qui ne gâte rien ». Qui était-ce ?
    Il s’agissait d’Eugène SACCOMANO, qui n’est pas que le précurseur des émissions de bavardages footballistiques avec le drôlatique « On refait le match ».
    C’était une question très difficile, nous l’avons trouvé dans le livre Pierre Minier, 1943-2003, Football Club de Nantes, le doyen de l’élite aux éditions Les cahiers intempestifs. Page 189 pour être précis. Vous ne pensiez tout de même pas qu’on allait vous offrir un maillot des Champions du Monde sans rien faire ?

     

    7/ Le France / Hollande de l’Euro 1996 fut un sommet tactique en dépit d’un score vierge à l’issue de la rencontre. Titulaire à la pointe de l’attaque tricolore, Patrice avait ce soir-là un garde du corps particulèrement « collant » Lequel, parmi Johan DE KOCK fut « l’ami » de Pat’ pendant l’heure qu’il passa sur la pelouse, d’une rencontre particulièrement âpre.
    Si les souvenirs des plus âgés pouvaient suffire, un peu de recherche dans les livres d’histoire de l’équipe de France était nécessaire. Par exemple celui de messieurs Jean-Michel et Pierre Cazal, Michel Oreggia, L’intégrale de l’équipe de France de football 1904-1998

     

    8/ Combien de matchs internationaux ont disputés ensemble Nicolas Ouédec, Raynald Pedros et Patrice sous le maillot tricolore ?
    Là encore, il fallait un peu de recherche sur la page CARRIERE en Équipe de France, pour trouver 4 matchs en commun : FRANCE / ROUMANIE en octobre 1994, HOLLANDE / FRANCE en janvier 1995, ISRAEL / FRANCE en mars 1995 et FRANCE / MEXIQUE en août 1996. 4 matchs, mais certainement pas 360 minutes… Un argument un peu léger, donc, pour affirmer que « la greffe nantaise n’a pas pris » en équipe de France, comme on a pu lire à l’époque et depuis.
    Au JALN©, regrets éternels.

     

    9/ Lorsqu’ils étaient jeunes, Franck Gava et Patrice formaient un duo très complémentaire. Ils n’ont pourtant joué qu’une seule saison sous le même maillot en professionnel, et leur association n’a pour ainsi dire jamais été tentée. Avec quel club et lors de quelle saison ?
    Pat’ et Franck Gava ont joué seulement 9 matchs sous le maillot parisien lors de la saison 1997/1998, mais une poignée de minutes seulement, Patrice n’étant quasiment jamais titulaire lors de cette saison funeste, et remplaçant même Franck Gava lors de deux rencontres (contre Toulouse et Châteauroux). Autant dire qu’ils n’ont pas joué ensemble. Il était sans doute plus évident de tenter de reconstituer la paire lyonnaise Maurice / Gava que celle des J3 Sport d’Amilly, et on peut même se demander si les amis Loko et Gava n’ont pas passé plus de temps ensemble devant les objectifs que sur la pelouse du Parc. Une bonne occasion de se replonger dans l’interview passionnante du MONSIEUR Jean-François Laurent.
    Au J3 Sport Amilly, regrets éternels.

    Coupe 1998, avec Gava, Revault et Cissé (photo : Ch. Gavelle - PSG)

    Coupe de France 1998

    Didier Martel, Jef Laurent, Patrice et Franck Gava, camps des loges, 1997 (photo : Jérôme Leroy)

    JEF Laurent et les anciens d’Amilly – 1997

     

    10/ Le gardien de but Bernard Lama et Patrice sont amis dans la vie. Pourtant, l’ancien portier des bleus aurait au moins une bonne raison d’en vouloir à son ancien coéquipier. Laquelle ?
    Patrice Loko n’a jamais mis de Panenka ou de but en pleine lucarne à Bernard Lama, le meilleur gardien français du Monde. En revanche, « le chat » est le portier que Pat’ a le plus battu en compétitions officielles françaises, que ce soit contre Brest ou Paris avec les maillots Nantais, Parisien ou Lorientais, et ceci à 6 reprises.
    Il n’est pas impossible que Pat’ ait pu moquer un choix contestable de chaussettes aux couleurs de la Jamaïque, moins envisageable qu’il ait pu battre Lama au Poker, mais ceci relève de la vie privée.

     

    11/ Patrice a été le grand homme de la finale de la Coupe de la Ligue 1997/1998. Il inscrit le tir aux buts décisif, il est passeur décisif sur le 2eme but parisien. Enfin, sur l’égalisation parisienne à 1/1, c’est lui qui suit le ballon repoussé par le gardien après un penalty manqué, et le remise d’une talonnade géniale. Mais qui manque le tir au but parisien ?
    Il s’agissait du grand « Capitaine » Raï, lequel n’avait jamais manqué le moindre tir au but sous le maillot parisien. Cela arrive même aux plus grands, surtout aux plus grands d’ailleurs. Roberto Baggio, Zico, Messi, Raùl et Michel Platini peuvent en témoigner. Mais Raï avait Patrice Loko, lui.

     

    12/ Qui était le partenaire d’attaque de Patrice lors de la rencontre France / Slovaquie du 26 avril 1995 au stade de la Beaujoire à Nantes ?
    Facile. Un petit coup d’oeil en page EQUIPE DE FRANCE permettait de voir que Pat’ partageait l’attaque Française avec « El Magnifico », la terreur du Real Madrid. Un superbe match ponctué par quatre buts, tous français. David Ginola, donc.

     

     

     

    1ere titularisation à Marseille, face à l'OM d'Amoros, 198913/ Quel poste occupait Patrice lors de sa première titularisation en première division au Vélodrome face à l’Olympique de Marseille ?
    Le facétieux Miroslav Blazevic avait installé Pat’ Loko dans un rôle défensif sur le côté gauche de l’équipe Nantaise. Ce qui de facto l’avait amené à se confronter au grand Manuel Amoros (notre photo). La réponse était donc Milieu gauche / Arrière gauche.
    Patrice en a parlé dans l’une des interviews du site, et l’anecdote est relaté dans la biographie. Tous ceux ayant mal répondu à cette simplissime question sont donc condamnés à revoir – en entier – FRANCE/DANEMARK 2018.

     

    14/ Patrice inscrit son dernier but en équipe de France en février 1997 au Parc des Princes contre les Pays-Bas. Pourtant, un arbitre pointilleux aurait pu ne pas laisser l’action aller à son terme. Pourquoi ?
    Pat’ est hors jeu – dans le rond central – au départ de l’action. La preuve en images :

     

    15/ Quel numéro portait Patrice lors de son tout premier but avec la sélection A de l’équipe de France.
    Le tout premier but de Patrice LOKO en équipe de France A était face au Sporting Portugal, même si cette sélection n’est pas officiellement comptée. La vidéo en atteste : Patrice arborait le numéro 15, alors que dans nos 💗, il est le numéro 1.

     

    16/ Lors de la 1/2 finale retour de la Coupe des vainqueurs de Coupe 1995/1996, Patrice inscrit le seul but de la rencontre qui oblitère le billet du PSG pour la finale. Pourtant, légèrement blessé, il n’était pas certain de pouvoir disputer la rencontre. Quelle était la nature de cette blessure ?
    Les archives de presse sont formelles : Patrice souffrait d’une légère entorse de la cheville et a serré les dents toute la rencontre. Les Archives de Presse parisiennes vous auraient donné la bonne réponse.

     

    17/ Patrice a deux numéros de maillots préférés. Le 11, qu’il arborait à Nantes et à Paris, et le :
    27 qu’il avait à Lorient et à Troyes.

     

    18/ Patrice a réalisé un doublé dans un grand stade anglais. Lequel ?
    Il ne s’agissait pas d’un stade de l’Euro 96, puisqu’il n’a inscrit qu’un seul but au St James Park de Newcastle (face à la Bulgarie). C’est face à Leeds United, grande équipe anglaise des années 60/70, championne d’Angleterre en 1992 avec Eric « I don’t know why but i love you » Cantona, que Patrice Loko claque un doublé à Ellan Roads avec Troyes à l’automne 2001. L’occasion pour nous de vous suggérer la lecture du chef d’oeuvre de David Peace, 44 jours (titre original : Damned United) qui sera le compagnon idéal de vos journées de farniente dans l’arrière-pays charentais.

     

    19/ Qui a offert à Patrice sa première sélection en équipe de France A ?
    Gérard Houillier, bien évidemment, sélectionneur des Bleus jusque fin 1993, ancien entraîneur du PSG (champion 1986), de l’Olympique Lyonnais (champion 2006 et 2007) et de Liverpool (Vainqueur de la C3 en 2001). L’occasion pour nous de vous suggérer la lecture du chef d’oeuvre de David Peace, Rouge ou mort (titre original : Red or dead), qui accompagnera délicieusement vos longues journées sur la plage de Port-Leucate.

     

    20/ Quelle était la ligne d’attaque du Paris Saint-Germain lors du trophée des champions 1998/1999 face au champion de France Lensois.
    C’est difficile à croire, pourtant c’est la vérité historique, Nicolas Ouédec et Patrice Loko ont joué ensemble avec le maillot parisien, soutenus par Marco Simone, pour une victoire 1/0, but (splendide) de Yann Lachuer. Un pur hasard, assurément.
    Pour la petite histoire, ce match, disputé au stade la Vallée du Cher de Tours (théâtre des exploits, entre autre, de Delio « El Goleador » Onnis – le roi des buteurs en France avec 299 réalisations – et d’Olivier Giroud, champion du Monde 2018), fut l’occasion pour Charles Biétry, nouveau et éphémère président délégué du P.S.G., de présenter sa nouvelle recrue : Augustine « JAY JAY » Okocha. Autant dire le début de la fin pour l’association préférée des Nantais.

     

    21/ Qui fut le dernier entraîneur de Patrice dans le football professionnel ?
    La question était simplissime, il s’agissait de Dominique Bijotat, un autre ancien de la ligue du Centre, histoire de bien « boucler la boucle » pour Monsieur Patrice Loko.

     

    22/ Patrice est consultant spécial équipe de France durant la coupe du Monde sur :


    Manifestement, nous n’avons pas mis le logo assez gros sur la page d’accueil durant le mois de coupe du Monde, puisque nous n’avons pas eu 100% de bonnes réponses. C’est scandaleux et inacceptable 👎.

     

    23/ Pouvez-vous donner le nom de famille des trois personnes qui l’accompagneront lors des diffusions  ?
    Vanessa Lambert, Germain Arrigoni et Xavier Monferran. Une fine équipe. Là, juste en dessous.

    Team FranceBleu – CDM2018

     

    QUESTION SUBSIDIAIRE : Face à quelle équipe Patrice a-t-il inscrit son ultime but avec le maillot nantais ? (Alors celle-là, elle est vraiment balaise !)
    Alors là oui, elle était balaise cette question, tellement balaise que personne n’y a répondu correctement. Shame on you !
    Balaise, certes, mais pas insoluble. Comme l’🐘 est désormais le nouvel emblème de Nantes, on pouvait s’attendre à ce qu’un supporter des canaris se souvienne des matchs de préparation des joueurs de Jean-Claude Suaudeau à l’été 1995. Mais même avec une mémoire de 🐠, une recherche efficace sur cette page aurait amené à dénicher cette vidéo du premier match de Patrice Loko avec le Paris Saint-Germain, à Bastia. Écoutez-bien les commentaires du regretté Thierry Gilardi à partir de 1’10 »

    Le dernier but de Patrice Loko avec son club formateur est donc inscrit face à Galatasaray lors du tournoi de Corse en juillet 1995, une série de matchs amicaux pour préparer la saison 1995/1996. Nous avions bien pris le soin de ne pas préciser « en match officiel », malins que nous sommes. Patrice signera juste après pour le club de son coeur. 🗼


    LES RESULTATS

    🥉 Sur la plus petite marche du podium, on trouve monsieur Arthur Guillarmou avec 16 points sur 25 possible, d’un concours assez relevé. Il n’était pas prévu de lot pour le 3e, mais on va en trouver un spécialement pour lui. Bravo à vous. 

    🥈 En 2e position, nous avons Monsieur Patrick Camus avec 17 points. Il remporte un ballon officiel de la Coupe du Monde 2018, dédicacé par qui vous savez. Toutes nos félicitations.

    🥇 Le grand vainqueur de cette édition 2018, alléché par la perspective de remporter un trophée indirectement offert par un sélectionneur basque multi-étoilé – c’est Didier Deschamps en personne qui a fourni Patrice en maillots de l’équipe de France – est Monsieur Pierre Haramboure. Il obtient le score très méritoire de 18 points sur 25 possibles et mérite que nous nous inclinions sur son passage. Chapeau bas, monsieur !
    Cet été, si vous croisez une personne avec un maillot extérieur de l’équipe de France, floqué Loko, avec le sourire jusqu’aux oreilles, aucun doute sur son identité.
    Notez que ce maillot est déjà et définitivement vintage : il ne comporte qu’une ⭐ !

    Suggestion de présentation

     

    MERCI D’AVOIR PARTICIPÉ.

    À LA PROCHAINE !

    PARTAGEZ
    Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.